Avertir le modérateur

31/05/2008

Et un de moins pour le Portugal!

Par Mario pour le Portugal

Un des trois gardiens de buts choisis par le sélectionneur Luis Filipe Scolari pour la sélection
du Portugal, déclare forfait.

Quim, qui pendant l’année évolue dans l’équipe du Benfica de Lisbonne, vient en effet de déclarer forfait, quelques heures à peine avant le début officiel de cet Euro 2008. Quim souffrirait d’une légère fracture du poignet, que des examens approfondis ont avérée effective.

Bien que dénuée de gravité, cette blessure contractée pendant les séances d’entraînement, va néanmoins priver ce talentueux gardien d’une compétition tant attendue, et elle va par la même occasion priver la sélection portugaise d’un de ses trois gardiens de buts.

Scolari avait souhaité ne pas déclarer de «gardien officiel » à l’occasion de cet Euro 2008, se laissant tout le loisir d’improviser en fonction du vécu et du profil de la compétition.

Selon le médecin de la sélection portugaise, Quim devra se maintenir au repos pendant 4 à 6 semaines.

29/05/2008

La chaleur portugaise en Suisse

Par Mario pour le Portugal

En quittant l'aéroport de Lisbonne vers la Suisse, l'équipe du Portugal a été longuement acclamée par une foule de supporters désirant les encourager à l'occasion de leur départ vers l'aventure de l'Euro 2008. Mais les joueurs portugais étaient loin de se douter que le plus étonnant était à venir.


En effet, leur arrivée en Suisse fut elle aussi saluée avec ferveur à l'aéroport par une foule de portugais résidant dans les contrées helvétiques. Mais quelle ne fut pas leur surprise de s'apercevoir tout le long du trajet effectuée en autocar vers leur hôtel, qu'une immensité de supporters portugais avait littéralement "fleuri", comme par miracle tout le long du trajet. Une multitude colorée et chaleureuse avait en effet décidé de montrer son attachement à  l'équipe.


Chaque recoin des abords de l'autoroute fut ainsi prétexte à une démonstration de ferveur trépidante et enjouée. Les ponts surplombant l'autoroute lors du passage de l'autocar conduisant les joueurs portugais, furent envahis par des hordes de supporters portugais désireux de montrer à leur équipe tout l'espoir qu'ils déposaient en eux à l'occasion de cette compétition européenne hautement médiatique.
Pire, le véhicule conduisant la sélection du Portugal fut carrément escorté tout le long du trajet par des milliers de motards portugais fans de football, qui manifestement croient dur comme fer que le Portugal a de véritables chances de remporter cet Euro. L'autoroute reliant l'aéroport et Neuchatel  fut donc le théâtre d'une « manifestation » massive spontanée, faisant sans nul doute chaud au cœur aux joueurs portugais.
Un d'entre eux déclara d'ailleurs lors de son arrivée à l'hotel qu'il avait carrément eu la chair de poule lorsqu'il découvrit cette gigantesque escorte-surprise de motards ayant décidé dans un commun élan d'accompagner leurs idoles à moto, tout en arborant le drapeau portugais tout le long du trajet.


Une fois installée, cette immense ferveur ne s'est pas démentie pour la sélection lusitanienne; au contraire, puisque plus de 12 mille spectateurs les regardèrent évoluer lors des entraînements qui eurent lieu au stade de la Maladière.


La sélection portugaise, élue "équipe la plus spectaculaire"  à l'occasion du Mondial 2006 aura ainsi l'impression d'être en "terrain ami" lorsqu'elle évoluera pendant la partie de la compétition se déroulant dans un des stades Suisses abritant l'Euro 2008, et ce, grâce à la présence de dizaines de milliers de portugais expatriés résidant dans ce magnifique pays.

 

28/05/2008

Dans la Tête d'Aragones!

Par Jibé pour l'Espagne

Aujourd'hui je vais vous offrir un voyage en première classe (bande de chanceux!) en direction de... la tête de Luis Aragones! Je vais vous expliquer le pourquoi du comment des choix du sélectionneur espagnol. Alors tout le monde en voiture, on attache les ceintures, on écrase les cigarettes sur la tête du voisin... décollage immédiat !

889590529.jpgContrairement aux différentes années où l'équipe d'España était basé sur un mélange très savant de Merengues et de Blaugrenas, il ne faisait pas bon vivre pour cet Euro 2008 à faire partie d'un effectif de Liga jouant la prochaine Champions League (avec tour préliminaire ou pas). En effet, on retrouve seulement 2 madrilènes pour 3 barcelonais dans cette liste. Et 8 seulement joueront la C1 d'une façon ou d'une autre (13 en comptant les 5 footballeurs présents en Premier League).

Mais le sage espagnol (oui c'est l'autre façon de dire, politiquement parlant, vieil excentrique extravagant) a bien appuyé son mode de défense sur le fait de n'avoir pas choisi par rapport au classement final des équipes en championnat... c'est ce que l'on remarque facilement!

A côté des deux plus grands clubs de l'histoire espagnole, on retrouve 1 représentant de chacun des deux clubs de Séville (ce qui est compréhensible quand on finit 5ème... moins quand on est 13ème!), 4 joueurs venant de Valence (on l'accepte sur la renommée du club et pas sur sa 10 ème place), suit alors 2 joueurs du Real Majorque modeste 7ème grâce à une fin de championnat en boulet de canon avec 6 victoires consécutives (heureusement que le meilleur buteur de Liga se cachait là!), et pour finir 1 de Getafe (14ème!) et 1 du Real Saragosse (18ème et premier relégable!!!)!

Lire la suite

27/05/2008

Pourquoi s’en prendre à Henry?

Par Romain pour la France

On les voit déjà venir... Jeudi matin, tous ces «supporters» de l’équipe de France qui referont à leur sauce la sélection de Raymond Domenech. «Il a encore rien compris en prenant Henry. C’est Trézéguet qui aurait du venir.» Ou encore: «Et pourquoi se taper Makélélé… Toulalan est dix fois meilleur». Dans ce pays, on supporte la bande à Domenech quand on n’a pas d’aïeux étrangers. Et si, manque de bol, on est condamné à crier «allez les Bleus», il est toujours de bon ton de taper sur ses joueurs. L’exemple Thierry Henry en est la meilleure illustration. A moins de trois semaines de l’Euro, certains donneurs de leçons remettent en cause sans la moindre objectivité sa place dans le onze type de l’équipe de France. Rien que pour ça, il mérite un bon avocat.

603469142.jpg

Sans vraiment le connaître, on lui reproche son individualisme et son opportunisme. Soit. Mais comment critiquer ses performances sur un terrain au point d’en faire le troisième, voire le quatrième attaquant des Bleus? Depuis son transfert à Barcelone, l’été dernier, Thierry Henry ne marquerait plus. Il manquerait d’efficacité et ne présenterait pas une palette de statistiques digne de son rang. Cette année, Henry s’est certes cantonné à un total de but (20, toutes compétitions confondues) inférieur au sien depuis plusieurs années. Mais pour un joueur qui n’évolue plus dans l’axe de l’attaque, son bilan reste honorable. A Arsenal, Henry évoluait seul en pointe et se chargeait de tous les coups de pieds arrêtés. Sous le maillot Blaugrana, ce n’est plus le cas. Les pourfendeurs du champion du monde 98 oublient aussi que, si la France est du voyage en Suisse et en Autriche cet été, elle le lui doit en grande partie. A la Beaujoire, c’est lui qui s’offrit un doublé décisif face à la Lituanie. C’est encore lui qui avec 6 buts, termina meilleur buteur français lors des matchs qualificatifs. Il paraît donc étrange de lui préférer un Trézéguet honni par sélectionneur, un Benzema inexpérimenté à ce niveau ou un Anelka à court de match depuis quatre mois. Comme Vieira lors de la Coupe du Monde 2006, Thierry Henry est capable de balayer les critiques pour porter les Bleus le plus loin possible. Pour clouer le becs une bonne fois pour toutes aux 65 millions de sélectionneurs que compte la France.


Vu de Suisse

Par Paul pour la Suisse 

Comment se prépare un Euro à domicile? Que se passe-t-il dans la tête des helvètes? Comment se porte la Nati? Cliquez ici pour le savoir...

... et en bonus, un hymne pour le moins exotique: 


la nati
envoyé par derrbil

 

26/05/2008

Réveil helvète

Samedi soir contre la Slovaquie, la Suisse a gagné 2-0, première victoire en cinq matchs, et le romain Valon Behrami à gagné sa place de titulaire. Enfin le réveil helvète?  

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu