Avertir le modérateur

18/06/2008

Espagne Suède Pour une place en Quart!

Par Jibé pour l'Espagne

Un match comme celui là ne se rate pas! Peu importe ce que l'on prévoit, on annule! Une visite prévue à sa petite amie? on vient de perdre les clés de voiture! un dîner d'affaire? notre ancienne vieille tante Gertrude, dont on ne connaissait pas encore l'existence avant de jeter un oeil au programme des matchs de la soirée, a son chien malade! une soirée entre potes devant le match? sortez les bières et commandez les pizzas!

1444270911.jpg
Villa 

 

Oui je peux trouver toute sorte d'excuse les plus incongrues les unes que les autres... si ça intéresse je fais des prix!

C'était donc LE match... que dis-je... THE match! (oui oui je suis bilingue... ou presque)
Voici la recette pour un grand match (au cas où certains entraîneurs auraient encore du mal...):


Mettez donc sur une pelouse une équipe espagnole de joueurs de gabarits... comment dire... moyens gabarits? non ce n'est pas ça... petits gabarits c'est pas tout à fait ça... le vrai qualificatif serait nain et/ou très léger physiquement... nous dirons plutôt une équipe possédant une trop grande force de gravité, pour rester dans le politiquement parlant... qui vient d'atomiser une Russie très juste, aussi bien techniquement que physiquement, mais avec quelques éclats et sursauts... enfin 4 à 1 c'est tout de même un coup de pied aux fesses (pour pas dire autre chose) qui renvoie n'importe quel soviétique rejoindre le premier satellite Spoutnik!
Face à eux, choisissez tout le contraire! une équipe de géants qui pourrait bousculer n'importe qui rien qu'en respirant un peu trop fort... des vrais montagnes qui ont renvoyés les grecs à leur doux rêve de sacre dernier...
Ajoutez y une bonne dose d'envie... beaucoup d'acharnement... de la tension à n'en plus finir... avec un gros enjeu : une place en Quart (non pas en car! quoique certaines équipes y ont eu déjà droit! petite dédicasse à un certain Raymond D.) de finale... sans oublier le suspense avec le bon dénouement : le "happy end" !
Avec un tel cocktail le spectacle était au rendez-vous!

L'équipe d'Espagne reconduit exactement la même composition que lors du match d'ouverture du Groupe D... comme on dit "on prend les mêmes et on recommence... on ne change pas une équipe qui gagne!" Formule qui va plutôt bien à Luis Aragones tout de même qui semble avoir vaincu la malédiction ibérique! Oui vous ne saviez pas que des prêtres vaudou avaient jetés un sort aux espagnols?? Le sage a donc réussit à faire mentir la tendance avec 39 victoires pour seulement 6 nuls et 4 défaites depuis sa prise de pouvoir à la tête de la Furia Roja il y a 4 ans bientôt!
Le sélectionneur de l'España avait à coeur de se venger des  Blågult (ne me demandez pas de le prononcer!!!), dernière équipe à avoir vaincu sa formation il y a 2 ans... comment ça vous savez pas ce que ça veut dire? allez hop hop hop on retourne en cours de suédois... Les Blågult = les bleus et jaunes! (comme quoi on en apprend de plus en plus en me lisant!!) et puis en plus vous pourrez vous la péter dans les soirées mondaines! Bon difficile à replacer je vous l'accorde...

Après une bonne entame de match des deux équipes avec un rythme effréné et une défense de fer suédoise, c'est logiquement que les Rouges et Noirs l'emportent 2 à 1! Et hasard ou non du calendrier de la compétition, la Seleccion se retrouve à jouer avec la même équipe... dans le même stade... et marque pratiquement au même moment que face aux soviétiques!

Passons à l'analyse au poste par poste (oui c'est plus facile de tirer sur une victime isolé quand une équipe gagne collectivement!) :
Iker Casillas : un but dans la musette sur le travail d'orfèvre mode bulldozer de Zlatan Ibrahimovic... et puis plus rien... une soirée tranquille... heureusement qu'il avait pris des magazines parce que son travail s'est résumé à 2 tirs cadrés... dont un but!
Sergio Ramos : comment qualifier ce genre de match de l'ailier gauche madrilène... ah oui j'ai trouvé : FANTOMATIQUE! Aux abonnés absents! Ses coéquipiers ont même cherché dans les tribunes voir s'il était pas parti bouder... seul point positif l'équipe peut se faire mousser, ils ont un super-héro : l'homme invisible! C'est lui qui est au marquage de Zlatan sur le but suédois et qui se jette avant même que son vis à vis se soit retourné...
Puyol : aura fait un match plutôt court qui se résume en 24 minutes! il se serait tordu la cheville sur une action défensive... si vous voulez mon avis il avait peur de manquer d'eau chaude dans les vestiaires! Son match a donc été rapide mais propre encore une fois!
Marchena : il a eu du mal et a fait un peu ce qu'il a pu! on l'a senti perdu sans Puyi face au buteur intériste remuant! heureusement pour lui il y a pire!
Capdevilla : quelques montées offensives avec la passe décisive pour Villa... par contre on a du oublier de lui dire qu'il jouait en défense et pas au milieu... il a séché les cours sur le marquage...
Senna : l'infatigable travailleur de l'ombre ratisse, tacle, récupère, et donne toujours vers l'avant dans le bon tempo! C'est LE lien entre les défenseurs et les milieux offensifs! Ce qui manquait cruellement il y a quelques temps à la sélection espagnole! Avec ça on aurait pu oublier qu'il possède une grosse frappe de balle... il nous l'a rappelé en fin de match!
Xavi : on pourrait l'appeler le métronome! c'est lui qui va donner le tempo à l'équipe tout le long du match comme contre la Russie. Il décide du moment où l'équipe va poser le jeu et quand elle doit accélérer pour presser les adversaires. Encore une fois très net! Sorti sur blessure à la 58eme.
Silva : son talent est inversement proportionnel à sa taille! tout bonnement effrayant de facilité! tout ce qu'il fait est juste et amène le danger dans le camp adverse! Contrairement à ses habitudes et pour ne pas faire de jaloux, il a servi sur un plateau la passe décisive (sur le premier corner de la partie... travaillé à l'entraînement) non pas à Villa mais à Torres!
Iniesta : du dribble, de la percussion, du beau jeu... el maestro de la Furia Roja! je me demande bien comment Barcelona n'a pas pu faire mieux avec un joueur de cette envergure! Sorti lui aussi à la 58eme.
Torres : on attendait "el Guaje" Villa mais c'est "el Niño" Torres qui a marqué le premier but et est venu débloquer son compteur. Contrairement à son premier match en demi-teinte, ce fut le festival Fernando ! Dommage qu'il n'ait pas pu en planter un autre!
Villa : il est devenu LA star en inscrivant ce but tout bonnement exceptionnel avec au départ un grand pont dans la surface de réparation suédoise sur son défenseur direct, puis crucifixion du portier (alors en état de grâce jusque là) avec un extérieur du droit. MaraVilla (= Merveilleux, comme s'amuse à l'appeler les supporters et certains journalistes) a réussi à faire oublier Raùl : "le numéro 7 aujourd'hui c'est lui!" Un réel instinct de buteur complémentaire avec la rapidité et la percussion de Torres!


Entrés en jeu :
Albiol : a remplacé Puyol blessé à la 24eme minute. Ce fut un long calvaire pour lui que de voir devant lui le nom d'Ibrahimovic sur le maillot jaune lui prenant toujours le meilleur.
Cesc Fabregas : rentré à la place de Xavi blessé à la 58eme minute. On a retrouvé la Cesc Machine qui fait les beaux jours d'Arsenal! il a pris le jeu à son compte et a superbement remplacé Xavi tout en faisant oublié sa prestation moyenne du premier match!
Santiago Cazorla : a remplacé Iniesta à la 58eme minute. Il s'est bien repris et a apporté un peu de percussion... il s'est enfin rendu compte qu'il n'était pas encore en vacances!


40eme succès pour Aragones à la tête de la Roja avec une qualification en quart de finale! Les suédois ont perdu... à cause du genou gauche de Zlatan et la grande classe des attaquants ibériques! Même avec un gardien et un défenseur suédois sur leurs petits nuages, ils n'ont rien pu faire pour empêcher l'instinct du buteur de Villa!
Les 213 000 € promis à chaque joueur espagnol en cas de victoire finale a l'air de les aider à se concentrer sur leurs objectifs...

Avec le meilleur buteur de la compétition (Villa 4 réalisations) et le meilleur passeur (Silva 2 passes décisives) après 2 matchs, la Seleccion n'a jamais aussi bien porté son surnom de Furia Roja!

L'España qualifiée et sûre de finir première, la composition devrait être tout autre, avec les cadres de l'équipe au repos, face à la Grèce déjà éliminée!


Prochain Article : Espagne Grèce : Match de gala ou éclosion des remplaçants?

Commentaires

Et oui l'Espagne est en quart et pas encore dans le car comme certaines équipes (excellent jeu de mot !!) pour l'instant (comme toujours ?) l'espagne tient son rang de favori dans son groupe. espéront que la machine ne va pas se dérégler pendant les quarts.
Ceci dit je suis pas d'accord avec ton analyse du jeu de Sergio Ramos. pour ma part il a fait un bon voir un très bon match !! il été partout, à fait sont travail en défense (sur le but c'est surtout la puissance de Zlatan qui fait la différence) et à apporter des solutions offensive...
J'espere que contre la grèce cette dynamique de victoire sera préservé afin d'aborder dans de bonne condition les quarts...
Allez l'Espagne !!!

Écrit par : Luniz | 18/06/2008

Salut Luniz,
Heureux que le jeu de mots te plaise c'est le but ;)
C'est vrai que la plupart du temps ils partent bien mais calent en quart de finale... par contre il y a un grand mieux par rapport à la dernière coupe du monde! je m'explique :
à la dernière coupe du monde ils avaient survolés les débats en phase de poule mais en rencontrant des équipes plutôt faibles et n'avaient donc pas eu de véritable confrontation! Là c'est chose faite avec la Suède qui a été archi dominée (67% de possession de balle, 7 corners à 0, 9 tirs cadrés contre 2...) mais aussi avec la Russie. Même si ils se sont imposés largement face aux soviétiques, ils ont eu du répondant face à eux avec de belles actions tranchantes!
donc je pense que cela sera différent que lors de la coupe du monde... après l'italie en quart ne sera pas facile à battre étant donné que c'est une équipe "diesel" (c'est à dire qu'elle monte en puissance au fur et à mesure de la compétition)!

Concernant le match de Ramos, il a fait un bon match mais offensivement uniquement! il a eu 2 grosses occases limite immanquables... mais manquées! et défensivement il n'était pas là! il voulait apporter devant mais après il est bon de se souvenir que sur son CV il y a marqué défenseur et non milieu!
Concernant Zlatan, il est impressionnant en terme de puissance et de percussion c'est clair!

Écrit par : Jibé | 18/06/2008

Ça suce par là on dirait ....

Écrit par : Belote_professional | 18/06/2008

Je rebondis sur ton commentaire en ajoutant que pour moi l'italie fait figure d'équipe favorite maintenant. Après s'être sorti de ce groupe et surtout si on prend en compte les conditions dans lesquelles cela s'est produit, je pense que l'Espagne aura beaucoup de mal à éliminer les transalpins. j'espere que aragones va trouver une solution.
en tout cas premier tres gros test pour la bande à Villa lors des quarts !!!

Écrit par : Luniz | 18/06/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu