Avertir le modérateur

14/06/2008

Espagne Russie le remake du sacre?

Par Jibé pour l'Espagne

Nous voici à quelques heures, voire minutes, du deuxième match du Groupe D aujourd'hui avec, à 18h, le choc entre les deux favoris de ce groupe : l'Espagne et la Suède!
Un choc qui promet de grandes choses et notamment à la clé un billet pour les quarts de finale pour le vainqueur.
Il ne faut pas oublier que ces deux vaillantes formations se sont déjà rencontrées lors des phases de qualifications avec une victoire pour chacun.
Ayant déjà présenter, dans mon dernier article, les forces et faiblesses des équipes de ce groupe, je vais faire un débriefing (oui c'est de l'anglais, c'est normal si vous comprenez pas) sur le premier match des ibériques face aux ours sibériques!
Qu'est ce que j'entends là?? "ça fait une semaine que le match est passé"... pas tout à fait! "t'aurais pu le faire plus tôt"... oui ben soyez content que je le fasse déjà! bande de rabat-joie!
Allez hop tout le monde s'assit par terre devant le tableau noir! On va parler du match de chacun des joueurs... qui vient de me tirer une boulette de papier alors que j'avais le dos tourné??

44 ans après le seul titre de l'España, la Roja retrouvait la Russie en match d'ouverture du groupe D... alors pour répondre au titre cela n'a pas été le remake du sacre... mais bien une hécatombe! un 4 à 1 avec une grosse main mise sur le jeu! Beaucoup de concentration et l'envie de bien faire... bref tout ce qu'un sélectionneur attend de ces joueurs!
Fort de ses 16 matchs sans défaite, les rouges et noirs en ont rajouté une... et attention à la manière!
La Seleccion, qui est l'équipe internationale ayant joué le plus de matchs de phase finale (122 avant cet Euro), a infligé une véritable fessée à l'équipe la plus jeune du tournoi, 26 ans de moyenne d'âge.
Mis à part le score fleuve... oui 4 à 1 vous imaginez cette déroute??? ceci dit je connais un entraineur frisé qui vient de perdre sur le même score avec encore plus de mal que les russes... il y a eu quelques points négatifs.

Direction les vestiaires avec chacun des joueurs :
San Iker Casillas : prend un but où il ne peut rien... un poteau et une transversale... mis à part ça il n'a pas eu grand chose à faire... par contre il a du se tromper dans le sens des chaussures parce que tous ses dégagements du gauche ont fini en touche/sur un adversaire/dans le néant/tribune... choisissez votre préféré!
Sergio Ramos : il joue avec le feu... et se brule! mais alors lui c'est même plus une petite brulure superficielle c'est limite le 9eme degré... comment ça y a pas de 9eme degré? bon pas grave! à chaque fois qu'ils a tenté un dribble il a perdu le ballon... à chaque fois qu'il a eu l'occasion de donner à un coéquipier rapidement il a attendu et... a perdu la balle! Il tergiverse trop (pas sûr que ce soit un mot français!)! Quelques fautes plus tard, il a un peu apporté en offensive mais rien de transcendant... il a intérêt à se réveiller où je descends sur le terrain le tacler!
Puyol : toujours le bon geste, le maître de la défense... le bon tacle rageur... des relances très justes... toujours en avance sur son vis à vis... se sacrifie parfois pour l'équipe mais pas inutilement... bref un grand Puyol! il suffit de le cloner pour jouer avec 2 défenseurs au lieu de 4 quand il a cette bonne forme!
Marchena : une rencontre plutôt tranquille il s'est beaucoup reposé sur la forme de Puyi! vous avez pas vu? à un moment il était sur un transat à prendre le soleil! trop attentiste... on va attendre la suite mais l'homme qui n'a perdu qu'une seule rencontre en sélection (contre la Grèce en 2004) a été très juste!
Capdevilla : des montées... mais il a parfois oublié de redescendre... surement en train de draguer les filles au bord des tribunes! Un match vraiment zen où il n'y a pas eu grand chose à faire sur son côté à part une passe pour Torres sur le premier but!
Senna : C'est le bon compromis entre les lignes! il est à la fois vif et tranchant devant la défense mais porte aussi le danger devant en venant aider à créer le jeu au milieu! S'il continue comme ça ce ne sera que du bon pour la Seleccion!
Xavi : une touche de balle... du jeu simple... tout cela bien exécuté dans le bon timing et toujours vers le but adverse! il s'entend superbement bien avec les autres milieux... on dirait que c'est son boulot bizarrement ! Sans oublier la reprise qui sera détournée pour le but de Fabregas!
Silva : il joue très juste avec Villa en club et sur son côté gauche il a récidivé en sélection! de très bon centres! il a donné le tourni au défenseur russe droit... Très adroit sur une reprise instantanée suite à une tête de Senna!
Iniesta : LE maitre d'oeuvre de ce match! il offre le second but à Villa après une série de dribbles déroutants... d'ailleurs son vis à vis russe pleurait dans les vestiaires à la mi-temps!
Torres : il a fait grand bruit avant l'Euro... mais il a été décevant pour son premier match... même s'il offre un caviar sur le premier but il a manquait de réalisme par la suite... remplacé à la 53ème il a refusé de serrer la main d'Aragones et a du coup créé une mini polémique... attention gamin où tu seras puni et envoyé au piquet!
Villa : un triplé et puis s'en va! Un superbe match et un triplé pour parachever son oeuvre! Le premier de l'Euro! tout lui a réussi! A noter qu'il s'est fêlé le doigt en célébrant le premier but... en coinçant son doigt sur Fernando Torres... je ne veux même pas savoir dans quel coin de Torres il a coincé son doigt! c'est dégueulasse!

Entrés en jeu :
Cesc Fabregas : rentré à la place de Torres à la 53ème pour marquer le dernier but de la Furia Roja et le premier se sa carrière en sélection! un peu chanceux il est vrai mais bon il faut ce qu'il faut!
Santiago Cazorla : a remplacé Iniesta à la 63 ème. C'est lui le fautif sur le but des russes il regarde le ciel les petits oiseaux... mais faut se réveiller on est pas chez les bisounours!!
Xabi Alonso : a remplacé Silva dans le dernier quart d'heure... bon c'est bien parce qu'il fallait faire reposer Silva sinon il n'aurait pas vu le terrain!

En résumé, une équipe compacte et bien en place! Mais attention en défense à être plus attentif! Avec une meilleure finition russe le score aurait été tout autre!
Les deux équipes ont été très propres et respectueuses l'une de l'autre!

Prochain Article : Espagne Suède Pour une place en Quart!

Un Français aux Pays Bas

109987161.pngSi je vous dis que demain je pars en week-end aux Pays Bas, vous devez vous dire "il est fou". C'est pourtant la vérité. Mais comment faire pour résister aux critiques, à la vague orange qui a envahi le pays. Quels arguments vais-je bien pouvoir apporter pour faire face au chauvinisme néerlandais? Thuram est vieux, Malouda n'est pas bon, Henry est démotivé et/ou maladroit, Coupet impuissant... Quel motif de satisfaction vais-je pouvoir mettre en avant? Van nistelrooy n'a jamais été aussi bon, Van der sar ne relâche pas un ballon, Robben est virevoltant et même Boulahrouz fait son match!
 
 
 
J'ai besoin d'aide. Que dire aux Bataves? Merci d'avance! En prime je vous ramène des photos de Néerlandais heureux...

13/06/2008

Les "Oranje" pressés de ramener un titre

Quand on bat l'Italie 3 à 0, on se dit que tout est possible face à la France. Mais vaut mieux ne pas trop se le dire... Car c'est bien le pêché mignon de nos amis Néerlandais. Du beau jeu, des buts, de la confiance, et hop on se voit champion d'Europe. Sauf que depuis 1988, rien à se mettre sous la dent.

Pour le plaisir, et pour voir de quoi les Néerlandais sont capables:

12/06/2008

Pourquoi nous finissons toujours par perdre

Par Paul pour la Suisse

Depuis dix ans on croyait qu’on pourrait le gagner notre euro. Eh bien il n'a duré qu'à peine deux matchs. La Nati s’est bien battue, comme toujours, mais elle a perdu sur toute la longueur, sur un petit but «trop injuste», comme toujours. Résultat: une énorme déception. On peut dire, en détournant Lineker, que le football est un sport simple: 22 hommes poursuivent un ballon pendant 90 minutes et à la fin, les Suisses perdent toujours.

La morale? En foot, on ne peut pas gagner en jouant avec 7 millions d’habitants. Avec un tel bassin on peut effectivement avoir un Frei, un Senderos, un Barnetta. Mais pas deux. Et quand l’un se blesse, l’autre se fatigue, on n’est plus rien, on n’arrive même plus à assurer un nul.

La Grèce (11 millions d'habitants) a bien gagné un Euro me direz-vous… oui, mais en tuant le jeu. Un petit pays ne peut pas gagner en jouant, faute d’effectif. Le seul vrai miracle, mais c'est un miracle, c'est le Danemark (5 millions d'habitants). La Tchécoslovaquie et les Pays-Bas avaient tous deux un bassin de plus de 15 millions d'habitants.


1327361140.jpg

Les Suisses reviennent donc sur terre, une terre mouillée qui leur dit, contentez-vous du ski et des sports individuels ou un génie (Federer, Hingis, Zurbriggen) peut gagner à lui seul. En foot on ne peut pas gagner un tournois grâce à un (ou deux ou trois) génie seul. Ce rêve finira toujours noyé.

11/06/2008

La bonne affaire des Bleus

Par Romain pour la France

Ca y est. Le premier tour du premier tour est bouclé. Toutes les sélections se sont dévoilées. Et les premiers commentaires commencent à tomber. Les Pays-Bas ont étonné, le Portugal et l’Espagne ont impressionné, l’Allemagne a confirmé. Et où est la France? Les langues sarcastiques diront qu’après son match face à la Roumanie (0-0), elle aura toutes les peines à sortir de son groupe et doit désormais revoir à la baisse ses ambitions.

1167126968.jpg


Alors d’accord, ce premier match n’était pas flamboyant. Voire très ennuyeux. Les Bleus ont déçus. Ils n’ont jamais su desserrer l’étau roumain, ont manqué d’inspiration à l’entrée de la surface adverse et n’ont jamais imprimé un rythme digne d’un vainqueur potentiel de l’Euro. Mais face à une équipe aussi défensive et aussi regroupée dans sa moitié de terrain, difficile d’enfiler les buts. Pendant 90 minutes, la Roumanie a joué à la manière d’une équipe de handball. Bien recroquevillée en défense, à attendre le contre en multipliant les fautes.

Lire la suite

10/06/2008

Comme en 1964?

Par Jibé pour l'Espagne

Vous allez me dire que s'est-il passé en 1964? Je les entends déjà les historiens et autres: «Martin Luther King recevait le prix Nobel de la paix?» Pas tout à fait... «L'année de l'indépendance de Malte?» Pas ça non plus... «Le lancement du premier satellite italien par la NASA?» Mais vous le faites exprès ou quoi? On est sur un blog concernant l'Euro... le foot... et je ne fais que parler de l'Espagne donc... bien sûr c'est l'année de la victoire de la Seleccion lors d'un Euro... c'est aussi son seul titre!

2041933579.jpg

En effet, un petit voyage dans le temps s'impose pour voir la Rioja flamber! On chausse les casques... que chacun prenne sa place dans la machine à remonter le temps et nous revoilà par un superbe été de 1964 en Espagne... (alors je vais faire taire les mauvaises langues de suite: j'y étais pas! je suis pas aussi âgé!)

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu